VIGNEAU, Jean-Yves (1952)

Jean-Yves Vigneau, Autopsie du corps-mort, 2012-14. Caisse et bateau en bois, palan, écran de 2,5 x 4,5 mètres fait de 180 petites toiles, projection vidéo et bande sonore. Photo avec l’aimable autorisation de l’artiste.

Titulaire d’un Baccalauréat ès arts, arts visuels et théâtre de l’Université de Moncton N.B. (1971) et d’un Diplôme en dessin et gravure de l’Université du Québec à Montréal (1973), Jean-Yves Vigneau a réalisé plusieurs installations in situ et participé à des expositions individuelles et collectives à travers le Canada, en plus d’avoir conçu des œuvres intégrées à l’architecture. Il a également assumé des commissariats et des directions artistiques, notamment au Centre d’artistes AXENÉO-7 à Gatineau de 1989 à 1993. En 2003, il recevait le Prix à la création artistique en région du Conseil des arts et des lettres du Québec. Dans sa pratique, les références à l’univers marin reviennent comme une signature. Lieux de mémoire de la culture québécoise, ses œuvres qui intègrent parfois des images projetées sur des objets familiers quelque peu périmés incitent le spectateur à reconstituer ses propres sources et à tracer la voie de son devenir.

VOIR :
« Symposium à Val-d’Or » de Max de Carrier, ESPACE #25, p. 46.
« Jean-Yves Vigneau : Un bond à quelques pas de l’atelier » de Jean-Pierre Latour, ESPACE #44, p. 20.
« Il faut cultiver notre jardin…» de Gilles Daigneault, ESPACE #71, p. 39.
« De la relation art et pouvoir » de Serge Fisette, ESPACE #89, p. 5.
« La sculpture en Outaouais, quelques contours “historiques” » de François Chalifour, ESPACE #94, p. 6.
« Partir, rester ; la nostalgie et la mélancolie dans l’œuvre de Jean-Yves Vigneau » de François Chalifour, ESPACE #103-104, p. 36.
« Ancrage / Ancrage : Sévryna Lupien, José Luis Torres, Jean Yves Vigneau, Installations in situ dans le marais salé de l’anse de La Pocatière Tortue bleue en collaboration avec la Halte marine de La Pocatière, 3 août–15 octobre 2013 » de Michèle Lorrain, ESPACE #106, p. 60.