SANTERRE, Bruno (1954)

Bruno Santerre, Les déplacements (atelier no.2), 2013. Projections de photos d’atelier, lavis sur papier aquarelle, impression jet d’encre sur film, miroir, plâtre, bois, verre, panneaux de styromousse, trépied, maquette. Photo avec l’aimable autorisation de l’artiste.

Artiste pluridisciplinaire (sculpture, installation, peinture, photographie), Bruno Santerre détient un Baccalauréat et une Maîtrise en arts plastiques. En 2008, il recevait le Prix à la création artistique du Conseil des arts et des lettres du Québec. Il a réalisé un livre d’artiste avec André Gervais, et ses œuvres ont illustré les recueils de poésie de Paul Chanel Malenfant et André Gervais. Ses installations composées d’objets, par exemple de miroirs ou de pierres d’ardoise, de photographies, de lavis sur encre et autres matières posées au sol et accrochées au mur, profilent des constellations où la lumière et les ombres se disputent littéralement l’espace. Elles font le contrepoint au clair-obscur traditionnel en ce qu’au lieu d’encourager un angle de vue fixe, l’étalement des fragments géométriques et les projections (souvent des nuages) incitent plutôt à des déplacements, à des allers-retours d’un point d’appui à un autre, en somme à un nomadisme du corps et de l’œil non fini a priori. En ce sens, chacune des œuvres est une réflexion sur le temps de perception : un traité d’optique.

VOIR :
« La sculpture et ses entours… » de Serge Fisette, ESPACE #70, p. 5.
« Marie-France Brière, Bruno Santerre. : Phénoménologie d’un espace de création » de Josiane Gervais-Tiberghien, ESPACE #83, p. 32.

Catégories: