ROUSSEAU, Bernard (1949)

Bernard Rousseau, Machines, fioles et horloges, 1993. Sculpture / installation. Photo : Robert Etcheveiry.

Bernard Rousseau détient un Baccalauréat (1973), une Maîtrise (1981) en arts plastiques et une scolarité de Doctorat en sémiologie (1997) de l’Université du Québec à Montréal (1981). À partir de 1973, il a enseigné dans différents cégeps et universités. Depuis 1990, il est professeur au Cégep du Vieux Montréal. Sa démarche artistique aborde deux concepts corollaires : le passage du temps et la mémoire des matières, celle-ci étant considérée comme « temps concrétisé ». Il invente des objets-sites archéologiques et rebrousse le temps à l’aide d’éléments industriels périmés, brisés et érodés, incluant fréquemment des témoins littéraires (outils d’écriture et mots) : véritables machines encyclopédiques utopiques où se répondent en miroir la mémoire des choses et celle du langage. Sa gigantesque installation Toxinomia Universalis : Machines, fioles et horloges (1993) est caractéristique de sa réflexion.

VOIR :
« Quand la mémoire tremble : Les sculptures de Bernard Rousseau » de Nycole Paquin, ESPACE #27, p. 29.