RAYMOND, Éric (1962)

Éric Raymond, Linescape, 2003. Acier, ordinateurs, écrans cathodiques, système asservi de contrôle motorisé. 375 X 70 X 60 cm. Photo: Éric Raymond.

Professeur, depuis 1996, au département d’arts visuels et médiatiques de l’Université du Québec à Montréal, Éric Raymond s’intéresse aux images et à leur origine. Il utilise l’assemblage d’objets divers, la projection de vidéos et de photographies numériques pour créer des rencontres inusitées entre les différents médiums et ainsi remettre en question notre vision de la réalité. Dans cet ordre d’idée, il travaille depuis 1997 à Lanternes / Lighthouses, un projet de longue haleine où il questionne l’influence de nos systèmes de réception d’image par rapport à notre perception de la réalité. Ce projet se construit de divers assemblages visuels croisant photographies et vidéos. Plus tôt dans sa carrière, Le bestiaire figuré (1984-1994) présente une série d’œuvres d’exploration entre l’assemblage de divers objets de fabrication humaine et leur rencontre avec la vidéo et la photographie. En 2005, dans le cadre d’Hexagram, un espace de recherches et de développements des arts technologiques et médiatiques, il collabore au projet Toolkit Project avec l’artiste Bill Vorn. Il a participé à des expositions collectives, ou des initiatives publiques comme Art Souterrain (2011) à Montréal; il a fait plusieurs expositions solos et foires d’art contemporain au Canada, aux États-Unis, en Belgique et en Italie. Il a été récipiendaire de plusieurs bourses du Conseil des arts du Canada ou du Conseil des arts et lettres du Québec.