PAILLÉ, Louise (1947)

Louise Paillé, Délire chromatique , 2004. Photo : Guy Langevin.

Titulaire d’un Baccalauréat en histoire de l’Université Laval (1973), d’une Maîtrise en études des arts (1994) et d’un Doctorat en études et pratiques des arts (2000) de l’Université du Québec à Montréal, Louise Paillé a participé à un nombre considérable d’expositions individuelles et collectives. Elle a également présenté des performances et a été artiste en résidence à maintes reprises au Québec et en France. En 2013, on lui accordait le Prix des arts visuels du CALQ et du CCM en Mauricie. Historienne de l’art, commissaire d’expositions et auteure d’articles critiques, elle est surtout connue pour ses Livres-Livres qui consistent à transcrire à la main le contenu entier d’un livre sur un véritable livre qui porte sur le même sujet, dans une écriture très serrée à la limite du lisible où la couleur joue un rôle majeur et brouille la typographie de fond. Les palimpsestes transfigurent ainsi le livre hôte en objet d’art intertextuel. Récemment, elle a troqué le crayon pour les aiguilles, la ligne d’écriture pour les rangs de tricot pour faire des Torchons : petits objets pouvant être passés de main en main, conservés comme des gris-gris, ou même être refaits et défaits.

VOIR :
« Corps étrangers » de Natacha Carron, ESPACE #27, p. 26.
« La couleur de l’écriture : Les oeuvres récentes de Louise Paillé » de Nycole Paquin, ESPACE #70, p. 46.