MORIN, Jean-Pierre (1951)

Jean-Pierre Morin, Trombe, 2008. Aluminium brossé. 720 x 220 x 195 cm. Musée national des beaux-arts du Québec. Photo: Yvan Binet.

Après des études à l’École de sculpture de Saint-Jean-Port-Joli, Jean-Pierre Morin obtient un Baccalauréat en arts visuels de l’Université Laval (1978) et une Maîtrise en arts plastiques de l’Université Concordia (1984). Depuis 1977, il a participé à plusieurs expositions individuelles et de groupe. En 2003, la Ville de Québec lui remet le Prix Videre Reconnaissance et en 2009 il reçoit le Prix de la Fondation Monique et Robert Parizeau. Ses œuvres font partie de nombreuses collections privées et publiques. Ses sculptures abstraites, pour la plupart en aluminium et en acier corten, témoignent d’un intérêt pour les formes archétypales végétales ou cosmiques qui entretiennent un rapport ambivalent entre le plausible et le fantastique. Toutes ses sculptures semblent déjouer les règles mathématiques au profit de l’aléatoire.

VOIR :
« Les sculptures-tables de Jean-Pierre Morin » de Suzanne Tremblay, ESPACE, vol. 5 #1, p. 31.
« Le programme du 1% : Une première décennie qui donne matière à fêter » de Clément Fontaine, ESPACE #17, p. 23.
« De l’objet… contaminé » de Serge Fisette, ESPACE #53, p. 35.
« De la pure et dure sculpture avec un élément fluide : Les sculptures-fontaines » de Michel Fournier, ESPACE #64, p. 28.
« Les « aléas » du 1% » de Serge Fisette, ESPACE #73, p. 6.
« [Sans titre] », ESPACE #81, p. 34.
« Circa 25 ans » de Lise Lamarche, ESPACE #105, p. 30.