LOUIS-SEIZE, Yves (1950)

Yves Louis-Seize, Montagne 1, 2013. Acier et béton coloré. 84 x 173 x 14 cm. Photo: Guy Samson.

Diplômé à la Maîtrise en arts visuels à l’Université du Québec à Montréal (1989), Yves Louis-Seize y a enseigné la sculpture et la céramique ainsi qu’au Centre de céramique Bonsecours (Montréal) et au Cégep du Vieux Montréal. Depuis 1981, il a participé à nombre d’expositions et a obtenu des bourses de recherche de divers organismes. S’il s’inscrit au début de sa carrière dans la foulée de l’art minimaliste, ses œuvres sculptées explorent des univers étranges. Ni abstraites ni figuratives, elles portent plutôt discrètement une symbolique qui touche la fragilité et l’équilibre précaire des choses et des humains. En témoigne le titre de quelques-unes de ses pièces : Après le passage à l’autre rive (1989), L’Homme inquiété par le temps (1997) et Avant, pendant et après…Planéité fluide (2005). La particularité formelle de sa pratique se situe dans l’ambiguïté des matières (acier et argile) qui parfois se côtoient pour faire bloc, tandis que les pièces de céramique de dimensions considérables ont souvent l’apparence du métal. Parmi ses interventions les plus récentes, il faut noter une murale installée à l’Ambassade du Canada à Port-au-Prince (Haïti, 2002) et ses œuvres retenues à la Biennale de céramique contemporaine à Châteauneuf (France, 2005).

VOIR :
« Yves Louis-Seize : Passage… à l’Autre rive » de Édouard Lachapelle, ESPACE, vol. 5 #2, p. 18.
« Time Arrested and Time Passing (between emergent myth and historical possibility) : The Sculpture of Yves Louis-Seize » de Sara Amato, ESPACE #19, p. 19.
« Yves Louis-Seize : L’homme inquiété par le temps » de John K. Grande, ESPACE #43, p. 28.
« De la sculpture comme brèche : Paul-Émile Saulnier, Yves Louis-Seize, Robert Saucier » de Serge Fisette, ESPACE #63, p. 37.
« Laura St-Pierre, Yves Louis-Seize : Litter and Loss » de Tai Van Toorn, ESPACE #80, p. 34.
« Circa 1988-2008 : Entretien de Serge Fisette avec Yves Louis-Seize » de Serge Fisette, ESPACE #87, p. 27.
« Du métier d’art… à la sculpture événement » de Madeleine Dorée, ESPACE, vol. 4, no 2, p. 22.
« Circa 25 ans » de Lise Lamarche, ESPACE #105, p. 30.