LALIBERTÉ, Alfred (1878-1953)

Alfred Laliberté est admis au Conseil des arts et manufactures à l’âge de 18 ans et, deux ans plus tard, il remporte le Premier prix à l’Exposition provinciale de Québec avec une statue de Sir Wilfrid Laurier, son mentor. En 1902, il part étudier à Paris où il rencontre Marc-Aurèle Suzor-Côté. Revenu en 1907, il devient professeur à l’École des beaux-arts de Montréal (1922). Auteur de neuf cents sculptures (bronzes, marbres, plâtres), il privilégie la représentation monumentale de figures nationales, par exemple Louis Hébert, Monument aux Patriotes et Monument à Dollard des Ormeaux. Parallèlement, il réalise des petits bronzes qui illustrent les légendes, les coutumes et les activités quotidiennes rurales ou urbaines, comme Les petits baigneurs au bain public de Maisonneuve. À la fin de sa vie, il rédige trois ouvrages : Mémoires, Réflexions sur l’art et Les artistes de mon temps.

VOIR :
« Melvin Charney : la sculpture et l’écho » de Serge Fisette, ESPACE, vol. 7, no 4, p. 25.