DUBEAU, Josée (1959)

Josée Dubeau, Suburbia, 2007. Bois de pin. Photo avec l’aimable autorisation de l’artiste.

Josée Dubeau détient une Maîtrise en arts plastiques de l’Université du Québec à Montréal en 1994. Outre son travail d’enseignante et son implication comme commissaire et conférencière, elle effectue plusieurs résidences d’artiste à travers le monde : studio de l’iaab et de la Fondation Christoph Merian à Bâle (1998) ; Künstlerhaus Villa Concordia en Allemagne (2002-2003) ; studio du Québec à Berlin, Tokyo et Londres. Multidisciplinaire, sa démarche comprend des vidéos, des publications, des dessins et des installations qui dépassent la notion d’objets pour devenir des lieux de déambulation dans lesquels on pénètre pour vivre une véritable expérience spatio-temporelle. Dans Suburbia, par exemple, présentée en 2007 à la Galerie SAW Gallery, à Ottawa, cent blocs de bois ajourés, des chaises de patio avec table et parasol, un tremplin, une chaise longue, un BBQ et une tondeuse instaurent un modèle-type des jardins que l’on trouve chez les banlieusards. Elle a réalisé des œuvres d’intégration à l’architecture pour l’École aux Quatre-Vents à Masson-Angers, au Centre de formation Seigneurie à Papineauville, au centre d’artistes La Filature à Gatineau et à la Old Chelsea Public Library à Québec.

VOIR :
« Strates et sens : Une vision géologique des sculptures de Josée Dubeau » de Françoise Charron, ESPACE #40, p. 44.
« Fissures d’art dans l’hyperréel politique » de Guy Sioui Durand, ESPACE #55, p. 30.
« Josée Dubeau : Rêve d’apesanteur et autres travaux » de Françoise Charron, ESPACE #57, p. 47.
« Faire du surplace » de Christine Dubois, ESPACE #73, p. 41.
« Josée Dubeau, Light Distance / Josée Dubeau, Light Distance. Patrick Mikhail Gallery, Ottawa 26 septembre – 8 novembre 2012 » de Louis Cummins, ESPACE #103-104, p. 64.

Catégories: