ARTAND, Azélie-Zee

En 1978, Azélie-Zee Artand réalise en collaboration avec Jovette Marchessault une sculpture tactile-visuelle qui montre une imposante figure féminine affublée d’armes étranges faites de contenants de yogourt, de pots de confitures et de boîtes d’œufs en carton. L’œuvre étant faite pour être touchée à la fois que regardée, les mots Présence vitale sont inscrits en braille et Femme d’espérance (Woman of Hope) présentés en relief. Elle travaille également le livre-objet, notamment Blanc de thé (1983) d’Anne-Marie Alonzo publié aux Zéditions élastiques. Édité à 25 exemplaires numérotés, il comprend une feuille de poésie pliée en quatre et collée sur une planchette en carton de mousse polystyrène ornée de collage ; cette planchette de mousse est elle-même collée dans une chemise à deux rabats. Membre du Conseil de la Sculpture du Québec, elle participe, en 1986, à l’exposition Jeux d’espace organisée par le CSQ, au Vieux-Port de Montréal.