ARBOUR, Léo (1912-2003)

Léo Arbour, La bénédiction du jour de l’an, [1950?]. Bois et peinture. 22 x 14,5 x 19 cm. Collection SASV / Musée des religions du monde, Nicolet.

Léo Arbour a fait ses premiers apprentissages auprès de l’aquarelliste Léonce Cuvillier, puis chez Rodolphe Duguay de 1934 à 1936. Il a étudié à l’École du Meuble située à Montréal et obtenu un Certificat de sculpteur sur bois en 1939. Durant ses études, il aurait été l’élève de Bernard Dagenais, Elzéar Soucy et Paul-Émile Borduas. De retour en Mauricie, il enseignera notamment au Séminaire de Saint-Joseph et à l’Institut technologique de Trois-Rivières pendant une quinzaine d’années. Il ouvrira un atelier dans son village natal dès 1941. De 1950 à 1975, il se spécialisera dans les sculptures de personnages religieux ou historiques. Plusieurs églises de la Mauricie possèdent de ses statues (il en produit même une pour l’église de l’Assomption à Edmonton en Alberta qui atteint les 3 mètres). La majorité de ses œuvres se retrouvent dans les églises du Québec. On estime qu’il a créé environ 5 000 pièces. Un bas-relief intitulé La bénédiction du jour de l’An, datant de 1958, est exposé au Musée de Léningrad à Moscou. Il a reçu le Prix Benjamin-Sulte décerné par la Société Saint-Jean-Baptiste (1976) et est devenu Chevalier de l’Ordre national du Québec en 2001.

Catégories: