SMITH, John I. (1927-2004)

Né à Londres, en Angleterre, le sculpteur John Ivor Smith arrive à Montréal à l’âge de 13 ans. Il fait partie des enfants évacués de Londres pendant les bombardements allemands au cours de la Seconde Guerre mondiale. À Montréal, Smith est diplômé de l’Université McGill, en 1948, avec un baccalauréat en physique. Il commence une carrière en tant que réalisateur de publicité chez la Nothern Electric Company, suivant en parallèle des cours d’art plastique au Musée des Beaux-arts de Montréal. Parmi ses professeurs, on trouve Jacques de Tonnancour, Eldon Grier et Arthur Lismer. Smith aimait beaucoup la sculpture, et ses premiers travaux étaient réalisés essentiellement en bois. En 1955, il remporte un Canada Council Junior Fellowship pour étudier en Italie les nouvelles et anciennes techniques de la sculpture. La popularité croissante des matériaux plastiques plus expérimentaux comme les résines, dans les années 1950-1960, amène le travail de Smith vers d’autres horizons. Il expérimente alors des matériaux plus industriels comme les résines de polyester renforcées. Deux de ses œuvres en polyester renforcé, Standing Female Torso et Winged Figure, ont été présentées à l’Expo 67 de Montréal. Ses travaux expriment son excellent talent artisanal de sculpteur et son humour irrépressible. En 1966, il est engagé comme professeur de sculpture à l’Université Concordia où il devient Associate Professor of Fine Arts et chef du Département de sculpture jusqu’en 1982. Il passe ses dernières années à Duncan (Colombie-Britannique) où il décède en 2004.