RUBA, Guerino (1940)

Guerino Ruba, Le Trône, 1988. Aluminium peint. 132 x 109 x 121 cm. Photo : Hassane Amraoui.

Né en Italie, Guerino Ruba a été récipiendaire du Concours bisannuel de sculpture Loto-Québec en 1992. Dans sa pratique, il sculpte des carcasses et des peaux, des corps humains ou animaliers mutilés, pendus ou emprisonnés dans des cages, ou ironiquement étalés sur des pièces de mobilier, certains affalés dans des poêles à frire. La guerre, la torture, l’extermination des peuples et la maltraitance des animaux sont autant de concepts qu’il donne à voir dans des rondes-bosses, des empreintes, ou parfois des installations extérieures.

 

VOIR:
« Guerino Ruba et l’art de la confrontation » de Athena Paradissis, ESPACE #20, p. 43.
« La sculpture et le tout public » de Serge Fisette, ESPACE #67, p. 5.