PIPON, Réjean (1933-2012)

Réjean Pipon a étudié à l’École des beaux-arts de Montréal dans les années cinquante. Il gagne d’abord sa vie en fabriquant, moulant et réparant des décors pour des endroits publics et des résidences privées. Ce n’est que revenu dans sa région natale, L’Anse-au-Griffon en Gaspésie, qu’il se consacre exclusivement à la sculpture. Sa pratique oscille entre la miniature et le très grand format : il crée de petites représentations en bas-relief des traditions des paysans et des pêcheurs et, en contre partie, sculpte en ronde-bosse tout un bestiaire imaginaire composé de gigantesques poissons et insectes dont il orne d’ailleurs les murs extérieurs de sa maison. Ses œuvres en bois d’épave coloré, qui pourraient être apparentées avec réserve à celles des « gosseux », témoignent d’une maîtrise assurée du matériau. Il a également conçu des personnages grandeur nature, et l’art sacré a fait partie de son univers. Certaines de ses œuvres sont exposées à Cap-aux-Os en Gaspésie sur le pignon de l’église et à l’entrée du cimetière. En 1983, Michelle Harvey lui a consacré un ouvrage intitulé Réjean Pipon, Sculpteur (Société historique, Édition de la Gaspésie). Au printemps 2014, le Centre culturel Le Griffon et le Café de l’Anse préparaient une exposition rétrospective de son travail.