MONGRAIN, Claude (1948)

Claude Mongrain, Circuit lapidaire (Aller/retour), 2003. Pierres artificielles, aluminium. 300 x 300 x 450 cm. Photo : Paul Litherland.

Formé à l’École des beaux-arts de Montréal (1966-1969), Claude Mongrain a été professeur au département des arts visuels et médiatiques de l’Université du Québec à Montréal de 1985 à 2003. Ses sculptures sont exposées à travers le Canada et lui ont mérité une importante bibliographie. Ses assemblages visent résolument à tromper sur les apparences des formes et des matières. Par exemple, des colonnes d’aluminium ou de zinc sont des constructions de bois, tout comme des montages de tissus pliés sont en réalité des moulages de plâtre. Ailleurs, le polystyrène parodie le marbre. Un regard critique et ironique sur la stabilité et l’équilibre précaire du « monument » traverse sa pratique.

VOIR :
« Claude Mongrain : Sculptures Situations » de John K. Grande, ESPACE #67, p. 42.
« De quelques définitions de la sculpture au XXe siècle » de Michèle Deschênes, ESPACE #31, p. 32.