MARTIN, Jean-Marie (1954)

Jean-Marie Martin, Le Rêve Americain, 1992. Bois, formica, porte de métal, lumière et ampoule, ciment, tuiles de linoleum. Format: 274 x 274 x 91 cm.

Jean-Marie Martin détient un Baccalauréat en beaux-arts de l’Université Laval (1976), une Maîtrise en beaux-arts du Pratt Institute (New York, 1981) et un Doctorat en beaux-arts de New York University (1987). Il a installé son atelier à New York, tout en participant à de nombreuses expositions à travers le Québec. Depuis les débuts de sa carrière, il construit des tableaux-objets qui évoquent des paysages, mais brouillent la frontière entre la peinture et la sculpture. À travers sa pratique, il interroge la notion de « cadre » en greffant des objets utilitaires aux surfaces bidimensionnelles, mettant ainsi de l’avant les notions d’hypermatérialité et d’hybridité de l’œuvre, le paysage n’étant qu’un artifice et un simulacre de la nature.

VOIR :
« Hétérogénéité et simulacre de paysages » de Claude-Maurice Gagnon, ESPACE, vol. 7, #3, p. 28.
« Jean-Marie Martin ou le cauchemar américain » de Claude-Maurice Gagnon, ESPACE #21, p. 48.

Catégories: