LAPOINTE, André (1956)

André Lapointe, Vaisseau, 2007. Photo : Michel Dubreuil.

André Lapointe détient une Maîtrise en arts plastiques de l’Université du Québec à Montréal, ainsi qu’une formation à l’École de sculpture de Saint-Jean-Port-Joli. En 1975, il a été l’un des membres fondateurs du Groupe des Six qui, durant plusieurs années, se déplacera à travers le Québec (et en France) pour réaliser des sculptures lors de symposiums éphémères. Depuis 1988, il enseigne au département des arts visuels de l’Université de Moncton au Nouveau-Brunswick. En 1999, il reçoit le prix Artiste de l’année en arts visuels décerné par l’Association acadienne des artistes professionnels. Il est un des co-auteurs de l’ouvrage Pierres sculptables du Québec : marbres, calcaires et roches tendres (1988). En 2005, il est lauréat du Prix Strathbutler de la Fondation Sheila Hugh Mackay. Au cours de sa carrière, il a réalisé plusieurs œuvres publiques. notamment au Centre hospitalier de Matane, à l’Université de Moncton et à Rivière-du-Loup. S’inspirant d’images marines, il privilégie la taille de la pierre (particulièrement le granite) et crée des formes inattendues et un peu surréalistes qui bouleversent le réel et le modifient. Par exemple, à l’aide de la mécanique, il contrôle les forces que la nature impose à la matière et amplifie le temps de la métamorphose. Il a participé au symposium de Gatineau en 2000 et il est parmi les initiateurs du Symposium d’art/nature de Moncton au Nouveau-Brunswick.

VOIR :
« Des sculptures pour apprivoiser le temps » de Serge Fisette, ESPACE #25, p. 43.
« Les Islomanes » de Nathalie Côté, ESPACE #70, p. 20.
« Les Jardins du Précambrien. La vie comme un territoire » de Jacqueline Bouchard, ESPACE #83, p. 45.
« Les traces d’un printemps révolu » de Joëlle Morosoli, ESPACE, vol. 4, no 1, p. 9
« The Guide Project : Epistemological and Pedagogical Aspects » de Elizabeth Wood, ESPACE #32, p. 36

Catégories: