LANGEVIN, Roger (1940)

Roger Langevin, Les patineuses, 2008. Fibre de verre et résine de polyester. 280 x 500 x 310 cm. Parc Beauséjour, Rimouski. Photo avec l’aimable autorisation de l’artiste.

Diplômé en sculpture et en pédagogie artistique de l’École des beaux-arts de Montréal (1959-1963), et titulaire d’un Baccalauréat spécialisé en enseignement des arts plastiques de l’Université du Québec à Montréal (1970), il commence immédiatement à enseigner à l’École secondaire de Mont-Laurier où il enclenche l’implantation d’un programme d’enseignement des arts plastiques sur le territoire des Hautes-Laurentides. En 1971, il se rend pour deux ans en France où il s’inscrit au Diplôme d’études approfondies en lettres et en arts à l’Université de Provence (Aix-Marseille). C’est à cette période qu’il expérimente de nouvelles méthodes en sculpture de céramique. Revenu au Québec en 1973, il quitte l’enseignement en 1975 pour se consacrer exclusivement à la sculpture et conçoit des œuvres expérimentales en céramique et en béton. En 1994, il renoue avec la pédagogie à l’Université du Québec à Rimouski, où il fonde une école d’art et réalise une quinzaine de décors pour le théâtre. Depuis les dernières décennies, il s’adonne à un art public monumental et on lui doit, entre autres, Le Monument aux Travailleurs commandé par la Confédération des syndicats nationaux (extérieur de l’Édifice de la CSN, Montréal), le monument en bronze Debout! parrainé par le Mouvement national des Québécois et dédié à la mémoire du chansonnier Félix Leclerc (Parc Lafontaine, Montréal), le Monument aux Pêcheurs (Îles-de-la-Madeleine) et le Tribunal du millénaire (Rimouski).

VOIR :
« Roger Langevin : Glossaire d’un sculpteur » de Serge Fisette, ESPACE, vol. 5 #1, p. 16.