GOODWIN, Betty (1923-2008)

Betty Goodwin, Room , 1988-89. Acier, cire, pastel à l’huile. 169 x 54 x 40 cm. Photo : Louis Lussier avec l’aimable autorisation de la Galerie René Blouin.

Peintre et graveure, Betty Goodwin s’est intéressé aussi à la peinture, au collage, à la sculpture et à l’installation, notamment avec des interventions comme Clark St. et De Mentana, cette dernière consistant en un environnement où s’entremêlent architecture et sculpture dans un appartement montréalais situé au 4005, rue de Mentana. Dans le cadre du 1%, elle a réalisé une œuvre pour le pavillon Jean-Noël Desmarais au Musée des beaux-arts de Montréal. On y voit entre autres au mur un porte-voix et une oreille géante en bronze qui témoignent de la difficulté de s’entendre, de communiquer. Dans son parcours, elle a témoigné de la douleur de vivre, de la détresse humaine et de la fragilité de l’être dans le monde. On lui a décerné le Prix Paul-Émile-Borduas en 1986 alors que le Musée des beaux-arts de Montréal lui consacrait une importante rétrospective en 1988. L’année suivante, elle a représenté le Canada à la XXe Biennale de Sao Paulo et, en 1995, à la Biennale de Venise. En 2003, elle a reçu l’Ordre du Canada.

VOIR :
« Betty Goodwin : Oeuvres récentes » de John K. Grande, ESPACE, vol. 5, n° 4, p. 29.
« Adding History: The Art of Betty Goodwin » de Virginia MacDonnell Eichhorn, ESPACE #50, p. 41.
« Sculpter les mots, le langage, les mettre en espace » de Serge Fisette, ESPACE #78, p. 10.
« Deuils (suite) » de Gilles Daigneault, ESPACE #87, p. 24.

Catégories: