GENDREAU, Yves (1955)

Yves Gendreau, Nos allers-retours, 2007. Acier inoxydable et acier peint. Station de métro de la Concorde, Laval. Photo: Anna-Karyna Barlati.

Tout en possédant une formation en design de l’environnement et en ébénisterie, Yves Gendreau se qualifie de chercheur, autodidacte, architecte, travailleur de la construction, sculpteur, et « bâtisseur d’idées instables ». La fragilité, en effet, est une constante dans son travail via des chantiers monumentaux éphémères et des installations anarchiques et précaires à l’aspect souvent ludique. En plus d’avoir participé à plusieurs expositions, événements et symposiums au Québec, au Canada, en Suisse et en France, il a réalisé des œuvres d’intégration à l’architecture, notamment pour le ministère du Transport à Saint-Jean-sur-Richelieu, au pavillon Desjardins de l’Hôpital de Hull à Gatineau, au pavillon des arts Juliette-Lassonde à Saint-Hyacinthe et à la station de la Concorde du métro de Laval. Parallèlement à sa pratique, il s’active à la direction technique et administrative du 3e Impérial, centre d’essai en art actuel à Granby, dont il est un membre fondateur.

VOIR :
« L’art et l’eau » de Marc Leblanc, ESPACE, vol. 5, n° 4, p. 33.
« Symposium à Val-d’Or » de Max de Carrier, ESPACE #25, p. 46.

Catégories: