GAUGUET-LAROUCHE, Jean (1935-1986)

Jean Gauguet-Larouche a étudié à l’École des beaux-arts de Montréal de 1959 à 1962. La même année, il fonde « Les Jardins de la Jeune Sculpture » à Val-Menaud (Québec). En plus de publier des recueils de poèmes et de réaliser des films, dont La Grande Aventure du fer et de la sculpture au Québec (1972) et Je me Souviens qui traite de l’état des biens culturels en voie de disparition, il s’intéresse à la sculpture, notamment en réalisant une série de sculptures-percussion qu’il présente en public au milieu des années soixante et en participant au Symposium d’Alma en 1966 et au symposium Formes Nouvelles du Québec à Schefferville/Sept-Îles en 1970. Avec le sculpteur Gérard Bélanger, il travailla à créer des volumes d’habitations sur la Côte-Nord (1971). Il sera invité à participer à l’exposition Trois générations d’art québécois 1940-1950-1960 tenue au Musée d’art contemporain de Montréal en 1976.

VOIR :
« La forme qui libère » de François-Marc Gagnon, ESPACE, vol. 4 #2, p. 6.
« De l’objet… contaminé » de Serge Fisette, ESPACE #53, p. 35.
« La révolution culturelle québécoise s’est-elle réalisée en jetant l’art aux poubelles ? » de Fabien Loszach, ESPACE #89, p. 12.

Catégories: