FORTIER, Louis (1946-2000)

Peintre et sculpteur autodidacte, passant du figuratif à l’abstrait, Louis Fortier se définit comme un « illumineur », c’est-à-dire qu’il laisse la lumière s’imposer sur la forme ou le sujet. Il tient sa première exposition à la Galerie Joseph Légaré, en 1977. Entre 1990 et 1994, il fait partie du groupe de « La Canardière » qui s’est installé dans un local d’un centre commercial prêté par le propriétaire. Il y explore la sculpture en récupérant des objets domestiques qu’il transforme en œuvres d’art ou intègre à ses compositions picturales. Une approche qu’il qualifiera « d’artdure ». En 1991, il participe à la création de l’Îlot Fleurie, un terrain vague du quartier Saint-Roch à Québec transformé en parc de sculptures.

VOIR :
« Émergence 95 : D’un symposium insulaire » de Patrice Loubier, ESPACE #35, p. 33.
« Le pouvoir de la rue » de Serge Fisette, ESPACE #54, p. 5.