FLEMING, Martha (1958)

Martha Fleming / Lyne Lapointe, The Wilds and the Deep, 1990. Détail : bateau d’esclaves peint sur le toit du Battery Maritime Building, New York. Photo : Fleming/ Lapointe.

En 1982, avec Projet Building/Caverne #14, présenté sur le Plateau Mont-Royal, Martha Fleming et Lyne Lapointe entreprennent une collaboration qui durera jusqu’en 1996. Un parcours où il sera question de colonisation et d’abandon, d’oubli et de mémoire, de déterminisme et de mutabilité. Elles investissent des bâtiments désaffectés, tour à tour des casernes de pompiers, d’anciens bureaux de poste, le théâtre Corona à Saint-Henri, miment les pratiques des musées tout en les questionnant. Leurs « objets trouvés » forment des displays qui défient toute classification et créent une sorte d’archéologie de la modernité nous obligeant à questionner le pourquoi des abandons et à penser le comment des mutations. En 1998, le Musée d’art contemporain de Montréal présente STUDIOLO qui fait état de quinze années de collaboration entre ces artistes qui ont exploré des préoccupations historiques et sociopolitiques où s’affirme une perspective féministe.

VOIR:
« Martha Fleming & Lyne Lapointe : Et pourquoi pas love? » de Rose Marie Arbour, ESPACE #46, p. 16.
« 1995, Lyne Lapointe, Martha Fleming : La Salpêtrière » de Peter Dubé, ESPACE #81, p. 19.
« Lyne Lapointe : Voir, entendre, toucher » de Rose Marie Arbour, ESPACE #87, p. 19.
« Les instrumenteux » de Jean Gagnon, ESPACE #92, p. 16.

Catégories: