COURNOYER, Serge (1943)

Serge Cournoyer, La nourrice, 1967. Métal, plastique, moteur. 104 x 81x 34 cm. Photo :?.

Serge Cournoyer étudie à l’École des beaux-arts de Montréal de 1962 à 1966 et y réalise ses premières œuvres appartenant au mouvement cinétique. Il reçoit le Deuxième prix de sculpture au concours Perspectives 67 de la Commission du Centenaire de Toronto, et on lui commande une sculpture pour le pavillon « Le monde insolite » à Terre des Hommes (Montréal, 1970). Ses œuvres ont été exposées, entre autres, au Musée Rodin à Paris et dans plusieurs musées canadiens. Elles font partie de la collection permanente du Musée d’art contemporain de Montréal et de celle du Musée national des beaux-arts du Québec. L’une de ses pièces les plus impressionnantes, Le Goéland, a été totalement élabore à la main, ce qui a nécessité plus de trois ans de travail. Il s’agit de la carrosserie d’une voiture de sport fabriquée de fibre de verre sur un châssis d’aluminium. Terminée en 1973, la voiture sera conduite par son concepteur sur les routes du nord-est américain jusqu’en 1978. Une autre pièce majeure, La nourrice (1967), montre une machine sophistiquée qui « nourrit » une plante.

VOIR :
« Repères », ESPACE, vol. 4 #4, p. 32.
« La fonction de l’art cinétique » de Yves Robillard, ESPACE #26, p. 11.