BRUNET, Émile (1893-1977)

Émile Brunet étudie notamment avec Alfred Laliberté à l’École des arts du Monument-National où il sort premier de sa promotion et à l’École de l’Art Gallery du Musée des beaux-arts de Montréal. En 1917, on l’invite à œuvrer à la décoration sculpturale de l’Hôtel du Gouvernement à Ottawa. Après un stage de perfectionnement à l’Art Institute de Chicago, il s’installe en France durant plusieurs années et poursuit des études à l’École supérieure des beaux-arts de Paris. La consécration vient en 1937, à l’occasion de l’Exposition universelle des arts et techniques de Paris où il dresse les plans du pavillon du Canada, ce qui lui vaut une médaille d’honneur pour l’ensemble architectural, inspiré des entrepôts à grain de l’Ouest canadien, ainsi que le Grand Prix de l’Exposition pour les bas-reliefs décorant l’extérieur (aujourd’hui au Musée national des beaux-arts du Québec). Outre une trentaine de sculptures funéraires au Cimetière Notre-Dame-des-Neiges, on lui doit plusieurs monuments, dont : la statue de Sir Wilfrid Laurier au Square Dominion, le monument aux soldats de Longueuil morts à la Grande Guerre ; la statue de La Vérendrye à Saint-Boniface au Manitoba ; le monument aux Patriotes de Saint-Denis-sur-Richelieu ; le monument à Kateri Tekakouitha, à la réserve indienne de Caughnawaga ; la statue de Maurice Duplessis ; et le monument au frère André pour le Musée de l’Oratoire Saint-Joseph, inauguré en 1955 lors du cinquantenaire de l’Oratoire.