BRIÈRE, Marie-France (1957)

Marie-France Brière, Figures en lisières, 2011. Marbre, acier inoxydable, granit, lumière. 635 x 390 x 390 cm. Université Concordia, pavillon génomique, Campus Loyola, Montréal. Photo : Michel Dubreuil.

Titulaire d’un Baccalauréat en enseignement des arts plastiques (1977-1980) et d’une Maîtrise en arts plastiques de l’Université du Québec à Montréal (1989), Marie-France Brière a été chargée de cours, ateliers de sculpture sur pierre, à l’Université du Québec à Montréal dans les années 1990. Récipiendaire du Prix Louis Comtois en 1996, elle a recours dans son travail à divers matériaux : pierre, bois, plâtre, vêtements, feu, suie. Ses sculptures prennent souvent l’aspect de blocs, colonnes ou panneaux dans lesquels la présence du corps est évoquée symboliquement. On lui doit plusieurs œuvres d’intégration à l’architecture, dont Le puits (1999) pour la Salle André-Mathieu à Laval ; Le miroir aux nuages (1998) au Pavillon Albert-Prévost de l’Hôpital Sacré-Cœur de Montréal ; Cirque Lunaire (1997) à la Cinémathèque Québécoise à Montréal ; La mélancolie des coffres (1996) au Musée des arts et traditions populaires du Québec à Trois-Rivières ; Quadrata (1993) au Cimetière Mont-Royal d’Outremont ; et Laissez-moi travailler je me décompose (1992) pour Un Nouveau Musée…pour rire, à Montréal.

VOIR :
« Incontournable : La sculpture » de Serge Fisette, ESPACE, vol 5 #2, p.5-8.
« Construction-coupe » de Marie-France Brière, ESPACE, vol. 6, n° 2, p. 50.
« Le corps morcelé : L’enveloppe épidermique et le vêtement comme forme d’érotisation dans l’art » de Jocelyne Lupien, ESPACE #23, p. 25.
« Marie-France Brière au Musée international de l’humour », ESPACE #23, p. 52.
« Marie-France Brière : La paix des pierres » de Pierre Ouellet, ESPACE #36, p. 27.
« Marie-France Brière : Cirque Lunaire » de Anne Morasse, ESPACE #45, p. 43.
« Les pierres veinées de Marie-France Brière » de Michèle Deschênes, ESPACE #55, p. 52.
« Marie-France Brière, Bruno Santerre : Phénoménologie d’un espace de création » de Josiane Gervais-Tiberghien, ESPACE #83, p. 32.
« Circa 1988-2008 : Entretien de Serge Fisette avec Yves Louis-Seize » de Serge Fisette, ESPACE #87, p. 27.

Catégories: