BISSON, Yvette (1926)

Yvette Bisson, Cosmogénie Jumelée, 1963. Bois de Merisier et tiges de cuivres. 30 x 46 x 46 cm. Photo avec l’aimable autorisation de l’artiste.

Yvette Bisson étudie à l’École des beaux-arts de Montréal (1942-1947) et, de 1954 à 1956, à l’École d’art et de dessin du Musée des beaux-arts de Montréal. En 1961, elle fonde, avec Yves Trudeau, l’Association des Sculpteurs du Québec, dont elle est secrétaire durant quelques années. Elle est aussi co-fondatrice de l’École de sculpture sur pierre du Centre Saidye Bronfman où elle sera professeure de sculpture (1963-1971). Elle enseignera également à l’École des beaux-arts de Montréal, à l’Université du Québec à Montréal et au Collège Saint-Louis-Maillet d’Edmundston, au Nouveau-Brunswick où elle s’installe en 1970. Elle est considérée, avec Françoise Sullivan, comme une pionnière de la nouvelle sculpture au Québec et, dès 1964, expose ses œuvres dans les jardins du restaurant Hélène de Champlain à l’île Sainte-Hélène. Parmi elles, ce qu’elle nomme des « cosmotomes », dont Absolu et matière, cosmotome #2 (1961-1962) en marbre et bois d’ébène. Très épurée, la sculpture est composée de deux éléments au mouvement, à la forme, à la matière et à la couleur contrastés, voire opposés : une tige ascendante de bois traverse la dureté d’un bloc de marbre poli, rond et troué en son centre. En 1967, elle produit son premier « architectome », soit des sortes de maquettes d’édifice pour une ville utopique qui, comme ses sculptures, révèlent une prétention à l’élévation et à l’absolu. Elle a reçu le Prix Miller-Brittain pour sa contribution au développement des arts visuels au Nouveau-Brunswick, par son travail artistique et son enseignement.

VOIR:
« Histoires de sculpt(e)ure » de Rose Marie Arbour, ESPACE, vol. 4 #3, p. 5.
« Laboratoire – cage – couleurs 3D » de Luc A. Charette, ESPACE, vol. 5 #4, p. 14.
« Vitalité et pluralisme—La sculpture des années cinquante au Québec : Le travail de Anne Kahane et Suzanne Guité » de Joyce Millar, ESPACE #22, p. 23.
«La part féminine du désir » de Marie Carani, ESPACE #23, p. 13.
« Nouvelles pratiques sculpturales : Yvette Bisson, Françoise Sullivan » de Rose Marie Arbour, ESPACE #25, p. 17.
« D’un septembre à l’autre » de Serge Fisette, ESPACE #61, p. 5.

 

Catégories: