BESNER, Jean-Jacques (1919-1993)

Jean-Jacques Besner, Voile 1, 1990. Acier inoxydable, éléments cinétiques. 274 x 488 cm. Parc Albert-Brosseau, Montréal-Nord. Photo avec l’aimable autorisation de l’artiste.

En plus d’avoir étudié à l’école d’enseignement de l’Université de Montréal et à l’International School of Architecture de Chicago, Jean-Jacques Besner a fait des recherches en design d’intérieur et industriel entre 1947 et 1957, ainsi qu’en publicité, de 1957 à 1961. Il a enseigné à l’École des arts et métiers de Noranda (1943-1947) et est devenu, en 1967, directeur de la Section des Arts plastiques à l’Université du Québec à Trois-Rivières. Il a exposé dans des manifestations collectives importantes de l’époque, dont Expo 67 à Terre des Hommes, Cinétique 66, Galerie de l’Étable, Confrontation 66, Jeune sculpture 66 (Paris), et Le salon de la sculpture internationale (Musée Rodin, 1967). Dans les années 1970 et 1980, il a continué à montrer des sculptures cinétiques, des murales et des vitraux, notamment à la Galerie Alliance, à Montréal (1987) et à la Maison de la culture du Plateau-Mont-Royal (1985). Au début de sa carrière, il privilégie une sculpture stylistique, proche des préoccupations du design (harmonie, équilibre, pureté) puis crée ce qu’il appelle des « pivotals », soit des figures géométriques découpées en morceaux, chaque morceau étant posé sur un pivot. Le spectateur peut ainsi intervenir, changer leur axe et former une nouvelle sculpture. On lui doit également quelques pièces d’intégration à l’architecture et à l’environnement.

VOIR :
« L’espace d’une saison » de Serge Fisette, ESPACE, vol. 6 #4, p. 5.
« Sculpture : Séduction ’90 : Un bilan » de Charlotte Gingras, ESPACE, vol. 7 #1, p. 39.
« Les champs élargis de la sculpture » de Serge Fisette, ESPACE #26, p. 5.

Catégories: