BELZILE, Louis (1929)

Louis Belzile, Les trois âges. 1987. Ciment, fibre de verre et bois. 90 cm x 224 cm x 79 cm. Photo : Mélanie Rioux

Louis Belzile étudie au Ontario College of Art de 1948 à 1952 puis à Paris avec André Lhote en 1953. Signataire du manifeste des Plasticiens en 1955 avec Jauran (Rodolphe de Repentigny), Jean-Paul Jérôme et Fernand Toupin, il a été l’une des principales figures de l’abstraction géométrique québécoise avant de se tourner vers d’autres préoccupations picturales. À Rivière-du-Loup, dans les jardins du Musée du Bas-Saint-Laurent, on trouve Les trois âges (1987), une des rares sculptures de l’artiste connu principalement pour ses recherches en peinture. Véritable architecture en miniature, elle est composée de 12 panneaux en béton coiffés d’un couvrement en bois finement mouluré évoquant le chapiteau et l’entablement d’une colonne. Construction énigmatique, elle utilise les formes simples privilégiées par l’artiste depuis le début de sa carrière, mais dépasse l’abstraction pour faire directement référence à des éléments concrets de notre environnement.

Catégories: