TREMBLAY, Denys

Denys Tremblay (Denys Premier), Saint-Jean-du-Millénaire, 1992. Plantations et coupes sélectives de divers arbres. 1000 m. Photo : Paul Cimon.

Denys Tremblay a obtenu un Diplôme d’études avancées de l’Université de Londres et un Doctorat en arts plastiques à l’Université Paris VIII. Il est professeur émérite à l’Université du Québec à Chicoutimi où il a implanté le premier programme de Baccalauréat interdisciplinaire en arts. Il a présenté ses environnements scéniques au Canada et à l’étranger, notamment son œuvre Saloon funéraire (1973) qui a choqué par son irrévérence. Il a été le principal instigateur et organisateur du Symposium international de sculpture environnementale de Chicoutimi en 1980. Il est aussi connu pour s’être inventé un personnage loufoque, L’illustre Inconnu, qui a donné lieu à deux publications et à un film. À Chicoutimi, c’est grâce à ce « jeu » que la maison du peintre Arthur Villeneuve est sauvée de la démolition et transportée à la Pulperie. Autre performance auto-fictive, en 1997, il se fait proclamer Roi de l’Anse-Saint-Jean par voie de référendum. Son objectif est d’encourager la reprise du tourisme suite aux inondations dévastatrices de 1996 en amassant les fonds nécessaires à la réalisation d’une immense mosaïque végétale sur le flanc du Mont Édouard représentant la main et le visage de saint Jean-Baptiste (dans les faits, il s’agit d’un autoportrait). Mais le projet est abandonné et, en 2000, Denys 1er abdique et dépose sa couronne lors d’une cérémonie publique. En 2010, la Pulperie de Chicoutimi lui consacre une exposition rétrospective Alias : de l’Illustre Inconnu au Roi de l’Anse, en lien avec l’ouvrage d’Hervé Fischer, Un roi américain qui porte sur l’esthétique de l’artiste socialement engagé et innovateur dans le milieu des arts depuis les années soixante-dix.

VOIR :
« Saint-Jean-du-Millénaire », ESPACE #27, p. 51.

Catégories: