THIBERT, Ronald (1942-2016)

Ronald Thibert, Hors contexte, 1994. Bois. 267 x 173 x 30 cm. Photo : Paul Cimon.
Ronald Thibert, Hors contexte, 1994. Bois. 267 x 173 x 30 cm. Photo : Paul Cimon.

Ronald Thibert a fréquenté l’École des beaux-arts de Montréal et s’est perfectionné à Bournemouth en Angleterre et à l’Université Concordia où il a obtenu une Maîtrise en arts plastiques. De 1973 à 1997, il a enseigné à l’Université du Québec à Chicoutimi. En 2005, il était nommé président des Ateliers ToutTout à Chicoutimi. Il a réalisé des sculptures monumentales d’art public et participé à des symposiums, dont le Symposium international de sculpture environnementale de Chicoutimi en 1980. Tel que prévu, son œuvre, Ophélia, disparaîtra dans les eaux du lac Saint-Jean. En 1986, sa sculpture Femme et Terre installée devant le Musée Louis-Hémon à Péribonka a provoqué un tollé, car on a cru y voir la représentation d’un pubis. Depuis, il a conçu plusieurs sculptures façonnées à même des matériaux naturels, entre autres, Station (2005), un ensemble de quatorze madriers de noyer cendré dont les sections sculptées représentent des fragments d’œuvres d’art réalisés par les grands maîtres de l’histoire dont Le Caravage, Rubens, Rembrandt, Michel-Ange, Courbet et Rodin.

VOIR :
« Des sculptures intolérables » de Lise Lamarche, ESPACE, vol. 5 #3, p. 8.
« Dénouement d’une passion » de Madeleine Doré, ESPACE #32, p. 42.