TALIRUNNILIK, Joe (Né entre 1893 et 1906 – 1976)

Joe Talirunnilik, sans titre,  ca1966. Pierre, stéatite; ivoire; tendon, 7,5 x 10 x 24 cm. Collection d'art inuit du Nunavik. Photo © Institut culturel Avataq.
Joe Talirunnilik, sans titre, ca1966. Pierre, stéatite; ivoire; tendon, 7,5 x 10 x 24 cm. Collection d'art inuit du Nunavik. Photo © Institut culturel Avataq.

Joe Talirunnilik est un artiste-sculpteur né près du camp inuit de la Grande rivière de la Baleine (Québec) ou au nord de Puvirnituq (Québec) dans le camp inuit de Neahungnik. Les versions varient selon les sources : l’artiste affirmait être né en 1906, mais l’Encyclopédie canadienne et le Département des Affaires autochtones et du Nord à Ottawa pensent qu’il serait né entre 1893 et 1899. Pendant sa jeunesse, Joe Talirunnilik a vécu un mode de vie non conventionnel pour un Inuit car son père travaillait avec des prospecteurs miniers. C’est dans les années 1950 qu’il s’installe à Puvirnituq et apprend l’art de l’estampe et du dessin. Il est un des fondateurs, dans les années 1960, de l’imprimerie de Puvirnituq. Quelques années plus tôt, il commença une carrière de sculpteur en réalisant notamment des scènes de migration par « umiak » (grande embarcation traditionnelle des Inuits et des Yupiks). Son œuvre est caractérisée par la vie traditionnelle inuite, son enfance, le quotidien, la chasse, les animaux; surtout les hiboux, la vie dans les camps, etc. Ses sculptures les plus célèbres sont celles qu’on appelait Migration et qui étaient basées sur une expérience marquante de son enfance. Il avait un genre tellement unique qu’on nomma ses œuvres le style « Joe ». Malgré une carrière très lucrative en sculpture et en impression, Joe Talirunili fut honoré seulement après sa mort en 1976. À la suite de son décès, son œuvre Migration, ou Bateau de Joe, fut reproduite sur les timbres canadiens de 14 cents. Enfin, une de ses Migration fut vendue, en 2006, aux enchères de Waddington pour la somme de 278, 000 $, un prix record pour une œuvre inuite.