TAILLEFER, René (1939)

René Taillefer,  TOHU-BOHU, 2006. Aluminium brossé. 180 x 1420 x 610 cm. Piste cyclable de la Rivière St-Charles, Québec. Photo : Richard St-Marie.
René Taillefer, TOHU-BOHU, 2006. Aluminium brossé. 180 x 1420 x 610 cm. Piste cyclable de la Rivière St-Charles, Québec. Photo : Richard St-Marie.

Après avoir obtenu un Diplôme de l’École des beaux-arts de Québec (1963) et un Brevet en enseignement spécialisé (1964), René Taillefer a été professeur à l’École des beaux-arts de Québec, à l’École d’architecture et à l’École des arts visuels de l’Université Laval, ainsi qu’à l’École des métiers d’art au Cégep de Limoilou entre 1964 et 2004. De 1971 à 1974, il a résidé au Niger où il a été professeur employé par l’ACDI. En plus d’exposer ses sculptures à travers le Canada, il a participé à des projets d’intégration à l’architecture. Le concept de l’organisation spatiale où se répondent ordre et désordre traverse toute sa pratique. Ses sculptures géométriques, ou vaguement évocatrices de formes naturelles (celle de l’arbre, par exemple), s’intègrent à l’environnement naturel ou construit, et entrent en relation avec le corps du spectateur incité à se mouvoir et à partager la topologie de l’œuvre.

VOIR :
« René Taillefer : Signes, formes et effets » de Nathalie Côté, ESPACE #48, p. 39.
« L’espace de l’artiste dans la ville » de Christine Bardou, ESPACE, vol. 6,#4, p. 12.

Catégories: