STEVENSON, Sarah (1957)

Sarah Stevenson, Forest,  2005. Fil métallique et tissu. Photo avec l’aimable autorisation de la Galerie René Blouin.
Sarah Stevenson, Forest, 2005. Fil métallique et tissu. Photo avec l’aimable autorisation de la Galerie René Blouin.

Sarah Stevenson est titulaire d’un Baccalauréat en beaux-arts. Elle s’adonne à la sculpture depuis la fin des années quatre-vingt et a exposé ses œuvres en Europe, en Colombie et au Canada, notamment à Montréal au Centre Saidye Bronfman (2000), ainsi qu’à maintes reprises à la Galerie René Blouin (1992-2013). Elle crée des objets translucides, des cocons immenses et vides fabriqués de mailles de nylon, de moustiquaires et de fils textiles ou métalliques, les unes posées sur le sol, les autres semblant sortir du mur (Sans titre (Swag), 1999). D’autres œuvres, plus petites et épinglées au mur telles des chrysalides opaques et colorées (Color Wall, 2003) témoignent tout autant d’une réflexion sur les dichotomies fragilité-résistance, transparence-opacité, surtout sur la notion d’apesanteur. En 2008, elle était la première sculpteure à remporter le Prix Les Femmeuses, annuellement remis depuis 2007 à une artiste montréalaise par la compagnie Pratt &Whitney.

ESPACE, #94, p. 23. http://erudit.org/culture/espace1041666/espace1510555/63095ac.pdf

Catégories: