SOUCY, Jean-Jules (1951)

Jean-Jules Soucy, Dédouaner le plaisir, 2009. Photo : Daniel Rochette.
Jean-Jules Soucy, Dédouaner le plaisir, 2009. Photo : Daniel Rochette.

Jean-Jules Soucy a étudié les arts plastiques à l’Université du Québec à Chicoutimi. Ses sculptures et ses installations ont comme particularité de laisser une large place à la participation du public. Ses œuvres ont été à maintes reprises présentées à travers le Québec et en Ontario. Il transforme des objets du quotidien en œuvres ironiques et provocantes, dont la monumentale Pyramide des Ha! Ha! haute de 21 mètres et recouverte de plus de 3 000 panneaux de signalisation. L’objectif constant de ses « bricolages engagés » est de démontrer que l’art peut être un lieu de communication. En 2008, il recevait le Prix du Conseil des arts et des lettres du Québec pour les arts visuels et médiatiques.

VOIR :
« Jean-Jules Soucy : quand l’exubérance fait sens » de Pascale Beaudet, ESPACE, vol. 5 #1, p. 31.
« Le Surplus » de Pascale Beaudet, ESPACE, vol. 7, n° 4, p. 6.
« Amos : Le bloc erratique » d’Olafur Gislason, ESPACE #42, p. 40.
« L’empreinte du lieu » de Manon Regimbald, ESPACE #50, p. 19.
« Humour, jeu et ludisme : à quoi joue-t-on ? » d’André-Louis Paré, ESPACE #77, p. 8.
« 1994, Jean-Jules Soucy: Oeuvre pinte » d’André-Louis Paré, ESPACE #81, p. 18.
« De la nature du titre » de Manon Regimbald, ESPACE #82, p. 16.
« Jean-Jules Soucy : Asphyxiante culture » de Nathalie Côté, ESPACE #89, p. 41.
« Incontournable : La sculpture » de Serge Fisette, ESPACE, vol. 5, no 2, p. 5.