ROBERTSON, Sonia (1967)

Sonia Robertson, L'éveil du pouvoir, 2017. Avec l'aimable permission de l'artiste.
Sonia Robertson, L'éveil du pouvoir, 2017. Avec l'aimable permission de l'artiste.

Sonia Robertson est une artiste innue, originaire de la communauté autochtone Mashteuiatsh, née dans la région de Pointe-Bleue au Saguenay Lac-Saint-Jean. Lors de son parcours académique, l’artiste obtient un certificat en études cinématographiques de l’Université de Montréal en 1990 et quelques années plus tard, en 1996, elle complète un baccalauréat en art vidéo à l’Université du Québec à Chicoutimi. En 2017, elle termine une maîtrise en art thérapie à l’Université du Québec en Témiscamingue. Dans son travail artistique, l’artiste explore essentiellement le médium de l’image photographique et vidéographique, mais aussi le son et le texte à travers l’installation et la performance. Sonia Robertson crée des œuvres performatives en fonction des endroits où elle est conviée et tente d’en faire des espaces de rituels au potentiel guérisseur comme dans les œuvres Qui sommes-nous ? (2018) ou L’Éveil du pouvoir (2017). L’artiste interroge ainsi les liens entre les notions de visibilité et d’invisibilité, d’extériorité et d’intériorité ou encore les liens qu’entretiennent le monde des esprits et le monde des humains. Par ailleurs, Sonia Robertson s’implique beaucoup dans sa communauté. En 1994, elle met sur pied la fondation Diane Robertson (fondation visant la promotion des artistes contemporains de la communauté Mashteuiatsh) de même que l’Association du Parc Sacré (association visant à préserver la santé des plantes médicinales de la communauté Mashteuiatsh) en 2001. Depuis 2011, elle se consacre aussi à l’organisation d’évènements culturels, entre autres pour le festival Atalukan, festival de contes et légendes.