MOROSOLI, Joëlle (1951)

Joëlle Morosoli, Camaïeu d’ombres, 2009. Carton/mousse, tissu élastique, mécanique, moteurs, électronique, ombres projetées. 800 x 600 x 300 cm. Photo : Michel Dubreuil.
Joëlle Morosoli, Camaïeu d’ombres, 2009. Carton/mousse, tissu élastique, mécanique, moteurs, électronique, ombres projetées. 800 x 600 x 300 cm. Photo : Michel Dubreuil.

Sculpteure et romancière, cofondatrice de la revue Espace sculpture avec Serge Fisette, Joëlle Morosoli détient un Baccalauréat spécialisé en arts plastiques de l’Université Laval (1975), un Certificat de 1er cycle, sciences et éducation de l’Université du Québec à Hull (1978) et un Doctorat en esthétique, sciences et technologies des arts de l’Université Paris VIII (2002). Elle a exposé ses œuvres au Québec et à travers le Canada et a réalisé de nombreux projets d’intégration à l’architecture. Elle est présentement professeure au Cégep Saint-Laurent. Très tôt dans sa carrière, elle conçoit des œuvres activées par des moteurs électriques qui génèrent des mouvements cycliques. Dans ses installations généralement monumentales, elle exploite les jeux d’ombre et de lumière que le visiteur est invité à suivre, participant ainsi à la métamorphose des formes végétales ou humaines schématisées. Dans toutes ses œuvres, le mouvement très lent, parfois à peine perceptible, a pour conséquence de créer une forte tension entre le plaisir de la découverte et le malaise de la longue attente. Spectre d’ombres (1996) est une de ses œuvres charnières qui a donné l’élan à d’autres interventions majeures, dont Camaïeu d’ombres (2003).

VOIR :
« Les énigmes du regard » de Serge Fisette, ESPACE, vol. 4, #1, p. 20.
« À faire : une sculpture en mouvement de Joëlle et Rolf Morosoli : « Espace interdit, paradigme no.1 » », ESPACE, vol. 4, #3, p. 20.
« Morosoli et la transparence de l’être » de Serge Fisette, ESPACE, vol. 5, #2, p. 20.
« Pièces /pièges de Joëlle Morosoli » de Louise Letocha, ESPACE, vol. 7, #1, p. 17.
« Le corps dérobé » de Serge Fisette, ESPACE #24, p. 6.
« Champs magnétiques » de Serge Fisette, ESPACE #26, p. 6.
« La sculpture, de rives en rives » de Serge Fisette, ESPACE #33, p. 6.
« Sculptures du temps : Patience et longueur d’espace » de Nycole Paquin, ESPACE #37, p. 23.
« Joëlle Morosoli : Oppression et liberté » de Anwer Bati, ESPACE #41, p. 28.
« Entre joie et tristesse » de Serge Fisette, ESPACE #42, p. 6.
« Espacer le temps : Autour d’Architecturer le temps de Joëlle Morosoli » de  Manon Regimbald, ESPACE #64, p. 39.
« Incompréhension du droit d’auteur : aberrations et dérives » de Joëlle Morosoli, ESPACE #73, p. 8.
« Joëlle Morosoli. Des revenants persistants » de Nycole Paquin, ESPACE #91, p. 28.
« [Sans titre] », ESPACE #81, p. 34.
« De la couleur en… 3D » de Serge Fisette, ESPACE #86, p. 5.
« Joëlle Morosoli, des mirages et leur mise en scène » de Jocelyne Connolly, ESPACE #99, p. 48
« Espace 1987-2012 » de Serge Fisette, ESPACE #100, p. 7.
Entretien avec Joëlle MorosoliESPACE (entretien, 1987-2017 (30 ans !)), 2017.