MARIE-ANASTASIE (1909-1989)

Marie-Anastasie,  Le couple enchaîné, 1960. Bois, acajou. 195.5 x 75 x 37 cm.  Source : Collection privée. Photo : Musée de l’Oratoire Saint-Joseph du Mont-Royal et Soeurs de Sainte-Croix.
Marie-Anastasie, Le couple enchaîné, 1960. Bois, acajou. 195.5 x 75 x 37 cm. Source : Collection privée. Photo : Musée de l’Oratoire Saint-Joseph du Mont-Royal et Soeurs de Sainte-Croix.

Sœur Marie-Anastasie est diplômée de l’École des beaux-arts en 1954. Elle a étudié avec, entre autres, Sylvia Daoust, Armand Filion et Louis Parent à l’École du meuble. Elle fut à la fois peintre, sculpteure, graveure, poète, éditrice, pédagogue, galeriste et mécène. Elle s’initie à la sculpture en 1952 et réalise un projet de Chemin de croix pour la chapelle du Collège Basile Moreau (Ville Saint-Laurent), œuvre qui sera perçue comme très audacieuse dans son traitement. Elle présente sa première exposition, intitulée Lumière et prismes, en 1958. En 2014, elle fait partie de l’exposition Trait d’esprit qui, présentée à l’Oratoire Saint-Joseph, met en lumière le travail de création de trois membres de la famille de Sainte-Croix au Québec, soit Marie-Anastasie, le Frère Jérôme et le Père André Bergeron. Des artistes, précise-t-on, non seulement ancrés dans la modernité artistique, mais également engagés dans la vie sociale et spirituelle de leur temps.

VOIR :
« Les espaces de l’être » de Serge Fisette, ESPACE, vol. 4 #3, p. 9.

Catégories: