LAPOINTE, Esther (1947-1980)

Esther Lapointe, Québec 1970. Photo extraite d’une publication : Diapothèque de l’Université du Québec à Montréal.
Esther Lapointe, Québec 1970. Photo extraite d’une publication : Diapothèque de l’Université du Québec à Montréal.

Dès la fin de ses études à l’École des beaux-arts de Montréal, Esther Lapointe se rend en Italie et s’installe à Pietrasanta pour dix ans où elle acquiert une maîtrise de la sculpture sur marbre. Elle y côtoie Henry Moore, Noguchi et Antoine Poncet, et commence à exposer en Italie et en France. De retour au Québec, elle raffine sa technique et produit des œuvres ludiques, par exemple Couple-bougie (c. 1977). C’est avec cet humour qu’elle conçoit une œuvre composée de huit énormes boutons de marbre posés au sol et piqués par de gigantesques aiguilles de bronze reliées par une un fil d’aluminium (Boutons et aiguilles, 1977). La même année, elle sculpte un maxi-bouton pour le parc Lorne à Saint-Lambert. Toutes ses œuvres, soient-elles très rapprochées du Pop Art ou référentielles à des personnages mythologiques ou à des formes décoratives antiques, témoignent d’une pratique sculpturale raffinée mais toujours parodique des grands modèles de l’histoire de l’art.