JARNUSZKIEWICZ, Jacek (1952)

Jacek Jarnuzskiewicz, L'homme est un roseau pensant III,  2007. Acier inoxydable. Station de métro Cartier, Laval. Photo: Anna-Karyna Barlati.
Jacek Jarnuzskiewicz, L'homme est un roseau pensant III, 2007. Acier inoxydable. Station de métro Cartier, Laval. Photo: Anna-Karyna Barlati.

Établi au Québec en 1963, Jacek Jarnuszkiewicz a obtenu une Maîtrise en beaux-arts de l’Université Concordia. Outre son travail de professeur, il a poursuivi une démarche en produisant une sculpture d’objets, à la fois figurative et axée sur l’image. Il y est question de la relation matériau/temps, comme la fragilité et la résistance, la pérennité et la corrosion, la précarité et l’immuabilité, tel que l’indique le motif de l’horloge qui est récurrent dans son travail. Dans ses commandes publiques, il crée souvent des déséquilibres qui peuvent surprendre le spectateur, par exemple en rendant monumental un simple porte-clé. Outre des expositions individuelles et sa participation à des manifestations collectives comme la Biennale de Sao Paulo en 1989, il a réalisé un important corpus d’œuvres d’intégration, notamment Les Clefs (1993) pour l’Hôpital Sainte-Croix de Mont-Laurier ; Le Temps du verbe (1996) au Centre de conservation de la Bibliothèque nationale du Québec à Montréal ; et L’Homme est un roseau pensant III (2007) à la station de métro Cartier à Laval.

VOIR :
ESPACE, vol. 6, n° 3, p. 32. http://www.erudit.org/culture/espace1041666/espace1047915/9785ac.pdf
ESPACE #49, p. 21. http://www.erudit.org/culture/espace1041666/espace1048065/index.html
ESPACE #61, p. 28. http://www.erudit.org/culture/espace1041666/espace1048351/9248ac.pdf

Catégories: