IYAITUK, Mattiusi (1950)

Iyaituk, Mattiusi Manukuluk, An old gray haired female Shaman turning into a polar bear, c1993. Pierre, albâtre; os, baleine; encre (de Chine),   25,5 x 23,5 x 26 cm. Collection d'art inuit du Nunavik. Photo © Institut culturel Avataq.
Iyaituk, Mattiusi Manukuluk, An old gray haired female Shaman turning into a polar bear, c1993. Pierre, albâtre; os, baleine; encre (de Chine), 25,5 x 23,5 x 26 cm. Collection d'art inuit du Nunavik. Photo © Institut culturel Avataq.

Le sculpteur inuit Mattiusi Iyaituk, né près d’Akulivik, déménagera en 1955 avec sa famille à Ivujivik (Québec). Dès l’âge de 14 ans, il apprend le métier de son père et de son frère en travaillant la pierre. Avant de se consacrer entièrement à son œuvre artistique, à partir de 1984, il a travaillé comme agent de police. En tant qu’artiste, il a reçu de nombreux prix et il a participé à plusieurs ateliers et expositions. En 1996, il est nommé président de la Société d’art inuit et il y resta pendant 16 ans. Il a collaboré à la diffusion de l’art inuit dans plusieurs pays, dont la Chine, la Sibérie et les Philippines. Les premières sculptures d’Iyaituk sont de style réaliste et représentent des animaux ou tout autre sujet traditionnel inuit. À la fin des années 1970, il a pris connaissance des œuvres des artistes Henry Moore et Lucy Tasseor, et sa pratique devient alors un mélange d’iconographie traditionnelle inuit avec des formes de représentations modernes. Il travaille avec différents matériaux (stéatite, serpentine, os, andouiller de caribou, bois, ivoire). Ses sculptures sont fortement expressives et stylisées, avec peu de détails. Il combine les couleurs et les matériaux afin de créer des œuvres dont le sujet n’est pas toujours évident, ce qui permet au spectateur plus de liberté d’interprétation.