ITTUKALLAK, Peter « Peter-Boy » Qumaaluk (1954)

Peter Boy Qumaaluk Ittukallak, sans titre, 2005. Pierre, stéatite, 25 x 14,5 x 40 cm.  Collection d'art inuit du Nunavik. Photo © Institut culturel Avataq.
Peter Boy Qumaaluk Ittukallak, sans titre, 2005. Pierre, stéatite, 25 x 14,5 x 40 cm. Collection d'art inuit du Nunavik. Photo © Institut culturel Avataq.

Peter Qumaaluk Itukallak, ou « Peter-Boy » comme certains l’appellent, est un artiste-sculpteur inuit, né à Puvirnituq (Québec). Grâce à ses parents, il a découvert la sculpture à l’âge de huit ans. Lui et son frère sculpteur, Joanassie « Jack » Ittukalla (1949), proviennent d’une famille d’artistes dans laquelle on retrouve leurs oncles Levi et Inukpuk Qumaluk, mais aussi Joe Talirunili et Davidialuk Alasua Amittu. En 1976, sa vie a pris une tournure des plus importantes lorsqu’il a assisté et participé à l’exposition de sculpture de Willowdale en Ontario. C’est à ce moment qu’il prend la décision de devenir sculpteur professionnel. Son travail est caractérisé par un style très dynamique. Ainsi, le rendu de ses personnages et de ses animaux donne à voir des poses souvent dramatiques. Parmi ses œuvres, on trouve un ours plantant ses griffes dans le ventre d’un morse, sinon un enfant s’agrippant à un morceau de viande offert par sa mère. De plus, Peter-Boy Itukalla représente souvent ses personnages nus afin d’accentuer le thème de la vulnérabilité. En 2010 et 2013, avec son frère Joanassie Jack et le Britannique Mark Coreth, il a participé au projet international Ours polaires sur glaces éphémères. Conçu à partir d’une idée de Coreth, en réaction au problème du réchauffement climatique, un ours de glace fond sous l’action de la chaleur humaine et ambiante, et révèle son squelette de bronze pesant 400 kg. L’œuvre au total pèse 6 000 kg. La sculpture Ours polaires a été présentée de 2015 à 2016 devant la Maison du développement durable à Montréal.