INUKPUK, Charlie (1941)

Charlie Alakkariallak Inukpuk, sans titre, c1966. Pierre, stéatite, 34 x 16 x 22 cm. Collection d'art inuit du Nunavik. Photo © Institut culturel Avataq.
Charlie Alakkariallak Inukpuk, sans titre, c1966. Pierre, stéatite, 34 x 16 x 22 cm. Collection d'art inuit du Nunavik. Photo © Institut culturel Avataq.

Le sculpteur inuit Charlie Inukpuk est né à Kotak (Québec) en 1941. Il commence à s’intéresser à la sculpture à l’adolescence, alors qu’il vit à Inukjuak, et apprend les techniques de cette discipline en observant les sculpteurs de sa communauté, notamment son père Johnny Inukpuk, travailler la pierre. Parmi ses œuvres, on retrouve des représentations d’animaux, de scènes de chasse à l’ours, de kayaks et d’Inuits fabricant des kayaks. Il façonne aussi des têtes de figurine en stéatite pour sa femme Elisapee Inukpuk qui fabrique des poupées traditionnelles. Les dernières sculptures de l’artiste se concentrent principalement sur le thème de la mère et l’enfant. La première est souvent représentée avec des mains démesurément grandes en raison de la fragilité de la stéatite; particularité qui évoque aussi, d’une certaine manière, son rôle dans le développement et l’épanouissement de l’enfant. Charlie Inukpuk se consacre à la sculpture à plein temps jusqu’au début des années 1980. La rareté de la stéatite, les restrictions imposées par l’agence de marketing à l’égard du format des œuvres et la chute de leur prix de vente incitent le sculpteur à prendre sa retraite.