Interaction Qui (Jocelyn Maltais, 1947 – Alain Laroche, 1949)

Interaction Qui, Tacon-Site de l'Entrepreneuriat, 2013. Crédit photo : Geneviève Boucher. Ce monument a été édifié par 41 femmes entrepreneures provenant des cinq MRC de la région. C’est par un geste signifiant basé sur le partage et la collaboration que les entrepreneures ont marqué le territoire du Saguenay—Lac-Saint-Jean. Elles ont échangé la pierre identifiée à leur entreprise pour un symbole d’appartenance régionale lors de l’implantation du Tacon-Site de l’Entrepreneuriat le 29 août 2013.
Interaction Qui, Tacon-Site de l'Entrepreneuriat, 2013. Crédit photo : Geneviève Boucher. Ce monument a été édifié par 41 femmes entrepreneures provenant des cinq MRC de la région. C’est par un geste signifiant basé sur le partage et la collaboration que les entrepreneures ont marqué le territoire du Saguenay—Lac-Saint-Jean. Elles ont échangé la pierre identifiée à leur entreprise pour un symbole d’appartenance régionale lors de l’implantation du Tacon-Site de l’Entrepreneuriat le 29 août 2013.

Le groupe Interaction Qui fut fondé, en 1980, par les artistes Jocelyn Maltais, né à Alma (Québec), et Alain Laroche, né à Saint-Hyacinthe (Québec). Les deux hommes se sont rencontrés, en 1972, à l’École des beaux-arts de Québec. Avec plusieurs collaborateurs, Alain Laroche fonda, en 1979, le centre d’artistes autogérées Langage Plus. En 1980, Jocelyn Maltais participa à l’exposition Objet Témoin présentée à Langage Plus. Cet évènement va amener une nouvelle approche de l’art, dont la présentation d’installations avant-gardistes dans le langage multidisciplinaire. L’innovation technologique, l’expérimentation des nouveaux matériaux et le travail collectif ont été des caractéristiques très importantes de leur approche artistique. Étant enseignants, les deux artistes ont souvent travaillé avec les élèves pour réaliser des projets, évacuant l’idée que l’artiste est le seul maitre créateur. Les deux hommes promouvaient la création d’œuvres réalisées de manière collective. Ils ont créé une série d’évènements artistiques majeurs, dont le manifeste Action 80 (1980), Intervention 58 (1980) et d’Une rue ARTfaire (1981). En 1983, lors de leur exposition collective , le groupe laisse tomber l’art institutionnel et traditionnel pour un art plus social et territorial. À partir de 1989, ils fondèrent, avec Raymond-Marie Lavoie, l’organisme Interaction Qui Ltée, un organisme à but non lucratif qui invitait des artistes à produire dans un contexte communautaire. Entre 1990 et 2015, l’organisme culturel Interaction Qui Ltée créa plusieurs évènements artistiques sous forme d’actions performatives, d’installations et parfois les deux en même temps. Interaction Qui recevra le prix Citoyen de la culture par l’organisme Arts et la Ville en 2007 et le prix Contribution organisme Saguenay-Lac-Saint-Jean, décerné par l’organisme Culture Saguenay-Lac-Saint-Jean, en 2015. La même année, le duo Laroche-Maltais mettra fin à 35 ans de collaboration.