GAGNON, Jean-Marie (1954)

Jean-Marie Gagnon et Luc Boissonnault, Baril baryton, 2014.
Tonneau, bois, acier. Photo avec l'aimable autorisation du Centre Culturel Pauline-Julien.
Jean-Marie Gagnon et Luc Boissonnault, Baril baryton, 2014. Tonneau, bois, acier. Photo avec l'aimable autorisation du Centre Culturel Pauline-Julien.

Détenteur, en 1981, d’un Baccalauréat en arts plastiques de l’Université du Québec à Trois-Rivières, Jean-Marie Gagnon est l’un des membres fondateurs de l’Atelier Silex dont il assumera la présidence. Plusieurs fois boursier du ministère des Affaires culturelles, il obtient une mention à la Triennale des arts visuels de Trois-Rivières, en 1985. On lui doit le Monument au poète inconnu (1994) à la Place de l’Hôtel de ville de Trois-rivières et des œuvres d’intégration au Centre de travail en récupération à Victoriaville en 1990 et à l’École secteur des Forges (1989) à Trois-Rivières. Dans son travail, il utilise tour à tour la pierre, le marbre, le granit ou le calcaire pour élaborer des œuvres qui portent une réflexion sur le temps, la durée, la transformation, la mutation, le vieillissement, la détérioration, l’anéantissement ; ce qu’il nomme lui-même « une
archéologie du temps présent ».

Catégories: