FOULEM, Léopold L. (1945)

Léopold L. Foulem, Tasse et soucoupe avec orignal, 1999. Céramique et objets trouvés. 27 x 23 cm. Photo : Richard Milette.
Léopold L. Foulem, Tasse et soucoupe avec orignal, 1999. Céramique et objets trouvés. 27 x 23 cm. Photo : Richard Milette.

Céramiste, écrivain et enseignant, Léopold Foulem a fréquenté entre autres l’Alberta College of Art and Design et obtenu une Maîtrise en beaux-arts de l’Indiana State University en 1988. Il a été lauréat du Prix Jean A. Chalmers National Crafts en 1999, du Prix Saidye Bronfman pour son excellence dans le domaine des beaux-arts en 2001 et du Prix Éloizes 2003 pour l’artiste de l’année en arts visuels en Acadie. Ses œuvres ont été exposées dans de nombreux musées, dont le Musée Gardiner, le Los Angeles County Museum, le Musée des beaux-arts de Montréal, le Musée canadien des civilisations (aujourd’hui le Musée canadien de l’histoire) et le Victoria and Albert Museum. Par le biais de l’abstraction, du ready-made, du bricolage et du pop art, il requestionne les notions de genre, de bon goût et le paradoxe entre l’objet tridimensionnel et l’image bidimensionnelle. Ayant recours à des figures populaires comme Mickey Mouse, le Colonel Sanders, le père Noël, la Police montée ou les prêtres, il élabore des œuvres humoristiques et provocatrices qui entendent montrer la place de la céramique comme discipline artistique et pas seulement comme une technique, un matériau ou un objet utilitaire. Le Musée national des beaux-arts du Québec lui consacrait une exposition importante en 2014.

VOIR :
« Provocative Ceramic Vessel-Sculpture — in context » de Gloria Lesser, ESPACE #27, p. 11.
«Céramique avant-garde : Léopold L. Foulem » de Denis Longchamps, ESPACE #101, p.46.
« Léopold L. Foulem, Singularités/Singularities » de Serge Fisette, ESPACE #105, p.55.