DUPOND, Élisabeth (1944)

Élisabeth Dupond, Au milieu de nulle part, 2001 bois gravé (épreuve marouflée au dos de la matrice).  223 x 122 cm x variable. Échappée belle,  2006, bois gravé (épreuve marouflée au dos de la matrice)   193 x 80 cm x variable, installation présentée dans le cadre de l'exposition solo "Échos" à la Maison de la culture Rosemont-La-Petite-Patrie, Mtl, mai 2006. Photo : É. Dupond
Élisabeth Dupond, Au milieu de nulle part, 2001 bois gravé (épreuve marouflée au dos de la matrice). 223 x 122 cm x variable. Échappée belle, 2006, bois gravé (épreuve marouflée au dos de la matrice) 193 x 80 cm x variable, installation présentée dans le cadre de l'exposition solo "Échos" à la Maison de la culture Rosemont-La-Petite-Patrie, Mtl, mai 2006. Photo : É. Dupond

Titulaire d’un diplôme en gravure à l’École des beaux-arts de Montréal (1969) et d’une Maîtrise en arts plastiques de l’Université du Québec à Montréal (1993), Élisabeth Dupond est surtout connue pour son travail en estampe, particulièrement la lithographie, l’eau-forte, le bois gravé et l’infographie. Elle explore également une production tridimensionnelle qui est souvent en relation avec l’architecture. Dans l’exposition Pile et Face, par exemple, présentée à la Maison de la culture Mercier en 1999, les œuvres sont élaborées à partir d’un montage de différents matériaux : aux portes et fenêtres, réelles ou suggérées, sont intégrés estampe, photographie, dessin ou peinture, ce qui amène à se jouer de l’espace. Outre des commissariats d’expositions et des créations de livres d’artistes, elle est boursière du Conseil des arts et des lettres du Québec, et son travail figure dans plusieurs collections publiques et privées. En 1992, elle a reçu le Prix de la Ville de Montréal (gravure) au concours Le Nouveau Monde et, en 2009, le 3e Prix à l’Exposition internationale d’art numérique miniature.

Catégories: