CHARNEY, Melvin (1935-2012)

Melvin Charney, La Tribune, Colonne nº11, 1987-1989. Béton, acier inoxydable et bois recouvert de cuivre. 10.54 x 5,13 x 5,77 m. Photo : Mick Hales.
Melvin Charney, La Tribune, Colonne nº11, 1987-1989. Béton, acier inoxydable et bois recouvert de cuivre. 10.54 x 5,13 x 5,77 m. Photo : Mick Hales.

À la fois artiste, architecte, auteur et professeur, Melvin Charney a étudié à l’École des beaux-arts de Montréal et il a reçu un Diplôme en architecture des Universités McGill et Yale. Sa production comprend des sculptures-constructions, des installations urbaines temporaires et permanentes, des documentaires photographiques et des estampes. Parmi ses œuvres d’intégration, notons Le Jardin du Centre Canadien d’Architecture, le Monument national pour les droits de la personne à Ottawa et une sculpture monumentale à la place Émilie-Gamelin à Montréal commandée à l’occasion du 350e anniversaire de la ville. Le Musée d’art contemporain lui a consacré une exposition en 1979 intitulée Œuvres 1970-1979 et il a représenté le Canada à la Biennale de Venise en 1986. En 1992, le MACM lui organise une autre exposition majeure, soit plus d’une centaine d’œuvres sur papier et trois sculptures soulignant l’importance de son travail photographique depuis les touts débuts. On lui a remis le Prix Paul-Émile-Borduas en 1996 et il a présenté UN DICTIONNAIRE… à la septième exposition internationale d’architecture de la Biennale de Venise en 2000 sous le commissariat de Phyllis Lambert du CCA. Il a été l’organisateur de Les maisons de la rue Sherbrooke (1976) qui deviendra la célèbre affaire Corrid’Art.

VOIR :
« Melvin Charney : la sculpture et l’écho » de Serge Fisette, ESPACE, vol. 7, n° 4, p. 25.
«Le jardin du Centre Canadien d’Architecture : La beauté transversale » de Elizabeth Wood, ESPACE #31, p. 6.
«Melvin Charney : Hérouville-Saint-Clair » de Melvin Charney et Catherine Millet, ESPACE #41, p. 13.
« L’empreinte du lieu » de Manon Regimbald, ESPACE #50, p. 19.
« La place de l’Assemblée nationale de Melvin Charney : Face à face. Entre le pays vivace et le pays qui s’efface » de Manon Regimbald, ESPACE #56, p. 32.
« La sculpture et ses entours…  » de Serge Fisette, ESPACE #70, p. 5.
« 1987, Melvin Charney : Le Jardin du Centre Canadien d’Architecture » de Manon Regimbald, ESPACE #81, p. 11.
« La révolution culturelle québécoise s’est-elle réalisée en jetant l’art aux poubelles? » de Fabien Loszach, ESPACE #89, p. 12.

Catégories: