BOURGAULT, Pierre (1942)

Pierre Bourgault, Jeux de Ficelle, 2012. 525 cm x 365 cm x 375 cm. Centre de Recherche du CHUM, Montréal. Photo avec l’aimable autorisation de l’artiste.
Pierre Bourgault, Jeux de Ficelle, 2012. 525 cm x 365 cm x 375 cm. Centre de Recherche du CHUM, Montréal. Photo avec l’aimable autorisation de l’artiste.

Pierre Bourgault a effectué un stage à l’Académie des Arts de Florence en 1965-1966 et il a obtenu une maîtrise en art visuels de l’Université Laval. Il fut le dernier directeur de l’École de sculpture de Saint-Jean-Port-Joli (de 1971 à 1986), une instituion fondée en 1940 par Médard, André et Jean-Julien Bourgeault, soit ses oncles et son père. Il a exposé son travail dans de multiples galeries et musées, dont le Musée régional de Rimouski en 1994 et le Musée d’archéologie et d’histoire de Montréal, avec Gilles Vigneault et Helmut Lipsky à l’hiver 1995. Il a réalisé de nombreux projets au niveau de l’intégration des arts à l’architecture et à l’environnement, notamment à la Place de la Constitution (Ottawa, 2008), à la Commission de la capitale nationale à Québec (2008), et au Palais de Justice de Saint-Jérôme (1999). Ses œuvres monumentales parlent souvent de navigation. Dans Baie Déception (1990), par exemple, l’imposante structure de bois pouvait être lue comme la quille retournée d’un bateau, mais elle pouvait aussi être expérimentée comme une cache de chasse ou un abri. Le savon de ménage au gras animal dont elle était enduite était là autant pour faire basculer le lieu de culture de la galerie dans un espace de nature que pour dire la mémoire chaleureuse d’un produit familier. Enfin, le bois, l’acier et l’aluminium sont des matériaux récurrents dans les installations de Bourgault.

VOIR:
« Pierre Bourgault » de Lisanne Nadeau, ESPACE, vol. 5 #2, p. 14.
« Le programme du 1% : Une première décennie qui donne matière à fêter » de Clément Fontaine, ESPACE #17, p. 23.
« Pierre Bourgault et le souci de l’autre » de Jean Dumont, ESPACE #25, p. 49.
« Baie Déception : Allégorie » de Pierre Bourgault, ESPACE #34, p. 13.
«Pierre Bourgault : D’Oswego à Blanc-Sablon. NNNEEESSSOOONN au 47e parallèle » de Alain-Martin Richard, ESPACE #67, p. 33.
« Expérience d’un territoire déterritorialisé » de Jean-Michel Ross, ESPACE #79, p. 42.