BOURGAULT, Jean-Julien (1910-1996)

generic_grey

Né d’une famille de menuisiers et de charpentiers, le maître-sculpteur Jean-Julien Bourgault a vécu la grande majorité de sa vie à Saint-Jean-Port-Joli. Après des études d’ébénisterie à Québec, vers la fin des années 1920, il retourne à Saint-Jean-Port-Joli, en 1931, pour entrer comme apprenti, avec son frère André (1898-1957), dans l’atelier de sculpture de son autre frère Médard (1897-1967). Durant cette période, le travail des frères Bourgault va devenir de plus en plus populaire et promu par l’ethnologue Marius Barbeau. Ils ouvrent ensemble l’École de sculpture de Saint-Jean-Port-Joli en 1940. Les trois frères Bourgault ont accru leur popularité en réalisant de nombreuses sculptures sur bois inspirées du folklore québécois. Ensemble, ils vont amener un certain prestige à la sculpture traditionnelle sur bois au Québec. Jean-Julien sera le directeur de l’École de sculpture de 1957 à 1986, l’année de sa retraite. Malgré son intérêt pour les sujets du terroir, c’est dans les statuaires religieuses qu’il a laissé sa marque. Jean-Julien Bourgault a réalisé des œuvres dans plusieurs lieux de prière, dont la Cathédrale de Sainte-Anne-de-la-Pocatière, l’église Saint-Charles Garnier de Sillery et l’église de Saint-Jean-Port-Joli. Durant sa carrière, il recevra plusieurs honneurs, dont l’Ordre du Mérite de France (1964) et l’Ordre du Canada (1970), et il deviendra grand officier de l’Ordre national du Québec en 1993. Le sommet de sa carrière est probablement son exposition avec le peintre québécois Jean-Paul Riopelle à Montmagny en 1991.